Le patriarcat – les vaches et les femmes

Cet article a été écrit par Danielle H. Jolissaint à l’occasion d’une méditation de pleine conscience dirigée par elle. L’article est un résumé d’un thème essentiel de cette méditation. Afin de rendre l’article accessible au public, Danielle l’a mis à notre disposition. Nous remercions Danielle du fond du cœur pour sa clarté unique et sonamour pour tous les êtres du monde.

Isabella T. Knör 22 Mai 2019

Télécharger l’article

Pétition contre l’usine animaux « Chueweid » à Drälikon Hünenberg

La société Interfarm GmbH, qui opère dans le Chueweid à Drälikon Hünenberg (ZG), veut créer de l’espace pour 1040 vaches Jersey avec un énorme nouveau bâtiment (il y a déjà 300 vaches et 200 jeunes animaux). Le projet se heurte à une grande résistance non seulement de la part des autorités suisses de protection de paysage, de diverses associations environnementales et de nombreux agriculteurs; d’innombrables habitants de Hünenberg s’inquiètent des dimensions et des conséquences négatives prévisibles pour le petit village de Hünenberg, qui est favorable aux familles. Le nouveau bâtiment prévu est une gigantesque usine animaux qui n’a jamais existé en Suisse. Le bâtiment n’a plus rien à. voir avec l’agriculture Suisse idyllique, mais est destiné à l’utilisation industrielle des animaux. Pour maintenir cet élevage de masse, une logistique énorme est nécessaire sous la forme de nombreux transports par camion pour l’approvisionnement fourrage ainsi que pour le transport du fumier et de l’abattage. La plaine de la Reuss est aliénée par une salle blanche de la taille de 1.6 terrain de football et la zone de loisirs de la commune de Hünenberg sur la Reuss est défigurée. L’impact des émissions de CO₂ et de méthane réduira la qualité de vie dans le village. Le projet est surdimensionnée et ne répond en rien aux besoins alimentaires de la population. D’innombrables animaux souffriront et donneront leur vie uniquement pour l’enrichissement financier d’Interfarm GmbH. Hünenberg ne veut pas d’une horrible usine animaux étrangère à la nature et le prouve clairement par cette pétition!

Soutenez notre pétition contre l’usine d’animaux «Chueweid» avec votre signature.

Informations complémentaires

Feuille de signatures

Lien de la pétition online:
https://act.campax.org/petitions/petition-gegen-die-tierfabrik-chueweid-in-dralikon-hunenberg?just_launched=true

Allez à l’abattoir, voyez l’horreur du meurtre et prenez conscience des tortures que les animaux doivent endurer pour votre plaisir.

Imaginez que vous recevez un coup puissant entre les yeux, que vous entendez un bruit étouffé et puis, si le boucher a au moins bien réglé le verrou, vous perdez connaissance par le coup de verrou. Si le boucher n’avait pas bien réglé le tir de boulon, vous auriez même dû voir comment vous seriez attaché suspendu à des chaînes au pied. Votre cœur battrait et doit encore battre, de sorte que le sang puisse s’écouler avec la moyenne suivante des artères carotides ou de la piqûre du sein. Le prélèvement du sang ne fournirait plus d’oxygène à votre cerveau, de sorte que la mort se produirait finalement. C’est ce qui vous arriverait si vous étiez nés bovins et abattus pour la consommation de la viande pour les humain.
(www.schlachthof-transparent.org/pages/schlachtprozess/rinderschlachtung.php)

Si vous étiez né porcin, vous seriez descendu en petits groupes d’au moin deux à huit animaux dans des gondoles ou des paniers dans une fosse d’environ 9m de profondeur, remplie de CO2. Comme le CO2 provoque un essoufflement grave, vous vous évanouissez après environ 15 secondes en raison de l’essoufflement et de l’anxiété de suffocation de l’air. Ensuite, vous serez à nouveau soulevé et automatiquement incliné hors de la nacelle. Ensuite, votre artère carotide serait coupée en suspension et la sang devrait couler rapidement, sinon vous vous réveilleriez. La perte de sang entraîne la mort. C’est ce qui vous arriverait si vous étiez né porc et abattu pour la consommation de la viande pour les humain. 
(https://de.m.wikipedia.org/wiki/Schlachtung)

Directement à partir des caisses de transport, vous seriez accroché à l’envers sur un tapis roulant, qui vous transporterait jusqu’aux différents postes de preparation de la mort. Si vous étiez chanceux, la première chose que vous recebriez serait une décharge d’électricité de huit à quinze seconds, ce qui causerait une sorte de crise d’épliepsie et mènerait finalement à l’inconscience. Si vous n’aviez pas la chance d’être assommé par un choc électrique, vous verriez pendre la tête en bas, la sang sortir de votre artère carotide coupée. Il vous arriverait donc d’être un poulet abattu pour la consommation de viande pour les humain.
(www.schlachthof-transparent.org/pages/schlachtprozess/huenerschlachtung.php)

10.7.2019 Danielle H. Jolissaint

SRF Kassensturz parle de l’horreur de la production laitière

Hier le «Kassensturz de SRF» a publié un véritable rapport sur les horreurs réelles de la production laitière, que nous partageons de notre côté, afin qu’il se répande encore plus et que les gens prennent conscience et cessent enfin de boire le lait qui serait pour les veaux. Il y a assez de lait de riz, d’amande, d’avoine, de soja, etc. à boire pour les gens sans souffrance des autres créatures.  

Lien pour voir le reportage de SRF Kassensturz

Agonie des animaux à l’ESAF (Fête fédérale de lutte Suisse et des jeux alpestres)

Quelle agonie doit endurer ce pauvre taureau nommé Kolin pour le Plaisir et le sensationnalisme du people. Enchaîné par l’anneau nasal, qui l’empêche de bouger, car il souffrirait autrement, il est montré à tous les visiteurs qui, en riant, sont impatients d’apercevoir la pauvre créature souffrante. Imaginez un être humain enchaîné avec un anneau de nez pendant deux semaines. Il n’y a plus d’humanité. Les gens aiment s’émerveiller devant ce taureau et, comme d’habitude, ne reconnaissent pas la souffrance de l’animal qui se tient devant eux dans tout sa beauté et sa grandeur. Qui des visiteurs oserait aller dans un pâturage avec un taureau fort en liberté? Mais tous se sentent forts de regarder un taureau enchaîné sans défense dans les yeux. Cette torture de taureaux et des autres animaux exposés dure deux semaines entières, pendant lesquelles le “temple des dons” de l’ESAF (Fête fédéral de lutte Suisse et des jeux alpestres) est ouvert. Les animaux sont traités indépendamment et sont photographiés comme s’il s’agissait de marchandises. Pendant la ESAF, des centaines de milliers de personnes veulent s’émerveiller devant un taureau enchaîné, bien qu’elles ne puissant pas faire le preuve d’empathie avec ce merveilleux animal, si non elles crieraient “Déchaînez le taureau”. Tout le monde veut s’émerveiller devant le magnifique taureau enchaîné sans aucune relation. Immédiatement après, toute la famille fait le tour du coin pour pouvoir manger les enfants des taureaux sous la forme d’une saucisse de veau. Si l’on regarde les photos de ce pauvre taureau et des autres animaux à prix de vie exposés, dont certains ont même été blessés par les chaînes, cela rappelle l’esclavage interdit, maintenant ils le font simplement avec des animaux. On peut donc se demander pourquoi il existe en Suisse des associations qui s’appellent des associations de protection des animaux, mais qui tolèrent ou même soutiennent des événements comme celui-ci à l’ESAF. Après avoir dévoré les veaux ou les cochons sous forme de saucisse ou de steak, les gens rentrent chez eux pour s’occuper de leurs plus chers enfants et de leurs plus chers animaux domestiques. Quelle ironie ! Les animaux ont aussi des sentiments pour leurs enfants, comme nous les humains. Et après le festival, les gens, bercés par leurs impressions et leur consommation, repartent travailler seuls et rêvent de la prochaine diversion et de la pause illusoire qui coute de l’argent, per exemple le marché haussier de Zoug, qui ne commence que quelques jours plus tard. 

Marche officielle des droits des animaux 2019 à Zürich

Aujourd’hui, nous étions à la première marche officielle des droits des animaux 2019 à Zurich. C’était particulièrement beau de passer la journée si paisiblement avec tant de végétaliens. Je souhaite de tout mon cœur que se sentiment de communauté va s’étendre au monde entier. Un grand merci aux personnes qu’il ont organisé et à tous ceux qui sont venus.

Haie devant le monastère d’Einsiedeln

Chers amis de Fluid Spirit

Après la veillée à l’abattoir de Zurich, Danielle a médité et envoyé de la lumière à la Vierge noire du monastère d’Einsiedeln pour tous les animaux souffrant dans les abattoirs, dans les fermes et pour tous les animaux souffrant dans le monde. Elle aurait préféré d’exprimer haut et fort sa douleur dans l’église en appelant: « Ne tuez pas – Jésus-Christ serait végétalien aujourd’hui ».

De ce processus, Danielle a fait imprimer des bannières avec les textes correspondants, avec les quels nous nous sommes tenus le 14 avril 2019 (dimanche des Rameaux) devant l’entrée du monastère d’Einsiedeln:

« Tu ne tueras point – Jésus-Christ serait végétalien aujourd’hui »
« Ce serait un péché mortel pour Jésus de tuer des animaux aujourd’hui! »
« 11. commandement : Tu honoreras et prendras soin des bêtes comme toi-même, et tune les tueras pas pour ta nourriture. »
« La perversion de l’homme culmine dans le sadisme, l’abattage et la consommation d’animaux. »
« Arrêtez de manger des animaux, allez à l’abattoir et voyez la terreur du meurtre. »
« L’agneau de Pâques et l’oie de Noël veulent aussi vivre! »

Danielle H. Jolissaint

Le dimanche des Rameaux était le moment le plus approprié pour notre action avant Pâques pour attirer l’attention des gens sur notre préoccupation humaine. Nous nous sommes tenus devant la foire et après la foire devant l’entrée principale de l’église du monastère Einsiedeln. La conversation de Danielle avec le Père Martin Werlen, qui l’a approchée sur place, nous a amené à assister à la messe et notre demande a donc été adressée dans l’homélie. Le Père Martin Werlen, à l’occasion de son homélie, a souligné que notre action le touche de près, parce que nous sommes engagés dans la création, qui inclut aussi les animaux, et que la vie ne consiste pas en luxure et nourriture !

Isabella T. Knör

Ainsi, nous avons été compensés pour l’hostilité des visiteurs individuels de l’église avant leur visite par le fait que les visiteurs de l’église ont peut-être pris conscience pendant le sermon qu’ils ne sont pas les bonnes personnes qu’ils aimeraient être, puisqu’ils nous ont insulté devant l’église et que le Père a ensuite prêché que c’était la charité pour tous. Surtout après que les deux prêtres eurent chanté l’histoire de Pâques, dans laquelle Jésus a été crucifié par le peuple, ces gens, espérons-le, ont pris conscience de ce qu’ils avaient fait aujourd’hui. Ils ont traité avec nous de la même manière qu’avec Jésus. Nous aussi, nous avons été exclus, bafoués et ridiculisés par les visiteurs de l’église avant leur visite à la messe, bien que nous attirions l’attention sur une préoccupation humaine, à savoir avoir compassion pour tous les êtres de ce monde qui appartiennent tous à la création, tout comme nous les êtres humains.
Après la messe, lorsque nous avons fait de nouveau une haie, les fidèles, qui portaient maintenant des branches de palmier bénies sur eux, étaient plus amicaux et se tournaient vers nous et nous en étions tous très heureux – merci beaucoup au Père Martin Werlen et à tous les visiteurs de la messe qui ont trouvé plus de conscience par notre action.

Danielle H. Jolissaint

Vigile de rappel à l’abattoir de Zurich

Début mars 2019, Danielle H. Jolissaint a donné une journée complète de méditation avec son groupe de formation pour la guérison chamanique, le travail énergétique et la constructioncommunautaire, dans laquelle elle nous a montré à nouveau le crime du peuple contre les soi-disant « animaux de ferme ».

Quelques jours plus tard, le 6 mars 2019, la Rundschau diffusait le reportage « Protest vor dem Schlachthof »; sur SRF1. Cet article décrit tout d’abord comment quelque 70 défenseurs des droits des animaux organisent une veillée pacifique devant l’abattoir de Zurich, tôt le matin, pour les animaux livrés à l’abattoir ce jour-là. Les transporteurs d’animaux sont arrêtés avec le signe de paix et on demande aux chauffeurs si les activistes peuvent dire au revoir aux animaux. La deuxième partie de l’article montre une interview d’unmilitant sur un monde idéal sans viande.

Lien vers l’article de la Rundschau

Danielle a demandé à tous les gens de Fluid Spirit de se joindre à la prochaine veillée de vendredi matin pour exprimer notre gratitude et notre soutien à ce groupe de personnes qui travaillent aussi à sensibiliser les gens à la grande souffrance animale sur Terre. Le 15 mars 2019 à 5 heures du matin, 20 personnes de Fluid Spirit, tous végétaliens, ont rejoint la veillée Animal Save à l’abattoir de Zurich. Parmi eux se trouvaient aussi des familles avec des enfants, pour qui il était un grand souci de faire prendre conscience à leurs enfants de la vérité sur l’origine de la chair, afin qu’ils puissent répandre cette connaissance sur terre de la meilleure manière possible, car ils avaient vu la terrible vérité de leurs propres yeux. Les enfants étaient reconnaissants de pouvoir enfin soutenir la prise de conscience de la souffrance animale et ils ont apporté avec eux des affiches auto-peintes et écrites, avec l’appel « Arrêtez de manger les animaux », sans que leurs parents leur aient demandé de peindre ces affiches. Les enfants ont regardé dans les camions immobilisés avec les enfants animaux capturés, les veaux, et ils ont reconnu de loin les animaux abattus à travers les fenêtres de la salle d’abattage, comment leurs corps disséqués étaient maintenant accrochés.

« Laissez-vous toucher par les images ci-dessous et levez-vous, même s’il est 03.00 h du matin, pour être avec les animaux condamnés à mort, pour leur donner votre dernière escorte et reconnaître la terrible vérité de vos propres yeux, pour que votre conscience grandisse en compassion et en humanité pour tous les êtres de ce monde » dit Danielle.

« Les gens sont devenus grossiers; ils deviennent aussi des barbares parmi leurs pairs lorsqu’ils se nourrissent de cadavres » dit Danielle.

Livre «Par amour pour toutes les créatures de cette terre – menues végétales de Fluid Spirit»

Éditeur : Danielle H. Jolissaint
Auteurs : Danielle H. Jolissaint (édit.), Isabella Knör, Mario Rigo

Parce que les animaux me tiennent beaucoup à cœur et en vivant avec eux je fais l’expérience qu’ils nous ressemblent beaucoup au niveau des sentiments, je souffre aussi avec eux, quand je vois, que la plupart des animaux, qui sont mes voisines et voisins, servent seulement pour la nutrition des humains. Mes voisins, les vaches sur l’image, peuvent au moins pendant un moment vivre dans le cadre de la famille, mais beaucoup d’autres vaches n’ont même pas le droit de le faire, mais les veaux sont séparés immédiatement après la naissance de leurs mères. De cette souffrance, que je rencontre presque tous les jours, ce petit livre de cuisine a été créé et je me souhaite de tout cœur, que beaucoup des gens vont essayer ces plats savoureux et facile à cuisiner et que les gens trouvent de cette façon l’alimentation végétale. L’alimentation végétale va apporter aux gens, les animaux et l’environnement beaucoup de guérison et pour que les gens trouvent plus d’attention pour toutes les créatures de cette terre.

Je remercie sincèrement tous ceux qui s’intéressent pour l’alimentation végétale.

Le livre de cuisine avec des recettes végétales exquises entre autres spécialement aussi pour la ligne, peut être commandé pour un prix de CHF 18.- / € 18.- chez Danielle H. Jolissaint : gemeinschaftspraxis@jolissaint.ch

Voyez aussi nos offres des cours de cuisine : http://fluid-spirit.ch/veganerkochkurs/

 

CD de musique «Attention pour toutes les créatures de cette terre»

De Danielle H. Jolissaint et ses amies et amis de l’orchestre Fluid Spirit.

Les CD de musique peuvent être achetés chez
Danielle H. Jolissaint au prix de CHF 30.– par pièce:
gemeinschaftspraxis@jolissaint.ch

 

 

Appel à Atlantis

Ce film a été créé par la groupe de jeunes de Fluid Spirit Fleurs de Jolissaint. C’est l’objet et le but de Fluid Spirit Fleurs de Jolissaint de créer patrie pour tous les êtres qui peuplent cette terre, ça veut dire pour tous les humains, animaux et plantes. À l’aide de ces productions, nous voulons montrer la beauté de la nature, de faire remarquer combien elle est précieuse et qu’elle mérite d’être protégée et exprimer notre amour pour la terre.

Musique:
Danielle H. Jolissaint & Fluid Spirit Orchester
1. Ich erkenne das Licht in mir (Je reconnais la lumière dans moi)
2. Ruf zu Anubis (Appel à Anubis)
3. Lieb‘ so viel du kannst (Aime autant que tu puisses)
4. Ruf nach Atlantis (Appel à Atlantis)

Musique disponible à:
www.fluid-spirit.ch
www.jolissaint.ch